Monsieur le Président de la République,
Cher Emmanuel,

Ça y est, tu as fait ta rentrée des classes !

Tu as récupéré les dossiers et tu t’es plié au protocole. D’ailleurs si dans les cinq prochaines années tu pouvais changer ça, ça serait sympa.

Parce que franchement, le coup des Champs-Elysées, la voiture militaire, et tout le décorum franchement monarchiste, ça commence à faire tâche.

J’ai rien contre les symboles. Mais pour une république qui a décapité la moitié de Paris, dont le Roi, pour rendre le pouvoir au peuple, avoir une cérémonie de passation de pouvoir aussi clinquante, guindée, avec les dorures et tout…

Bon.

Le problème, c’est que tu fais pas encore tout à fait Président.

Ben non.

Tant que le parlement ne sera pas en place, il manque encore un truc. C’est pas ton attitude le problème mais comme tu vas devoir encore mettre pas mal les mains dans le cambouis, ça va encore faire chef de parti, et niveau image et perception, c’est pas terrible.

C’est pas grave puisque ça le fait à chaque mandat. Surtout quand le locataire de l’Elysée a dit ouvertement qu’il voulait encore s’en chargé. Non j’ai pas dit Sarkozy…

Bref.

Avec les élections, le 14 juillet où ça va encore être surtout de la symbolique, les congés, on va se retrouver en septembre et là, les choses sérieuses vont commencer.

Parce qu’il ne faut pas imaginer que ça va être la révolution entre deux séances de chipo/merguez/rosé…

Bien entendu, tu as prévu de faire plein de trucs, parce qu’il faut aller vite, parce qu’il faut profiter de la dynamique, parce qu’il faut faire ça pendant que tout le monde pose son gras sur la sable fin…
Bien entendu aussi, les télés et radios vont scruter le moindre de tes faits et gestes. Mais est-ce que ça va passionner grand monde ? Mystère…

Les français aiment la nouveauté. Pas le changement.

Enfin, je dis ça, mais il reste encore le cap des législatives à franchir…

Et vu comment c’est parti, on n’a pas fini de rigoler ! Hein François B. ?

Embrasses Angela pour moi et pour les soldats français à qui tu devait rendre visite en premier.

Très cordialement,

Publié par PeheMe

Maître de ces lieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *