Quand iPapy doit justifier son évangile

Ça n’aura échappé à personne. Ce qui marque ce début d’année 2010 ce n’est pas le WEF de Davos ou les quelques performances sportives, exceptionnelles, de l’équipe de France de Handball ou de Roger Federer, mais bien le lancement, quasi prophétique, de l’iPad d’Apple, en grandes pompes et par le boss en personne, Steeve Jobs, …